Recherche et Innovation : l'Alsace en pôle position

Recherche et innovation

Le développement de l’innovation dans les entreprises alsaciennes est une ambition forte qui permettra d’entraîner l’essor de la région dans son ensemble et sur le long terme. L’amélioration de l’attractivité et du dynamisme du territoire alsacien est le fil rouge de l’action régionale, et l’innovation en est le moteur.

C’est pourquoi la Région Alsace a adopté en décembre 2009 sa Stratégie Régionale d’Innovation (SRI), cadre de référence en matière de politique d’innovation pour les dix prochaines années. L’enjeu est de promouvoir l’Alsace parmi les régions les plus innovantes d’Europe et de renforcer sa compétitivité sur le territoire grâce à un système régional d’innovation. La SRI a ainsi permis de faire émerger des projets phares et des domaines d’excellence dans la région.

Afin de favoriser l’innovation, la Région Alsace a mis en place des appels à projets R&D ce qui facilite les relations laboratoires-entreprises en Alsace et en Europe. Pour aider les jeunes chercheurs et soutenir la création d’entreprises innovantes, la Région Alsace propose des contrats doctoraux, le dispositif « Hommes Ressources » et soutient le programme ETENA ainsi que le programme CCI.

Par ailleurs, l’Alsace dispose d’une recherche publique de qualité et au potentiel immense ; cette position a été confortée par les résultats de la démarche Programme d’Investissements d’Avenir  qui confèrent aux universités alsaciennes une reconnaissance internationale.  La recherche alsacienne est étroitement associée au CNRS qui, au regard de la taille de la région, est fortement implantée. L’Alsace est bien positionnée dans les publications scientifiques et le dépôt des brevets. Tous ces atouts font de l’Alsace une terre de mobilité et d’attractivité.

En 2012, la Région Alsace, en partenariat avec l’Etat, la CCI de région et l’Université de Strasbourg, a choisi de renforcer sa SRI en s’engageant dans la réalisation de la Stratégie de Spécialisation Intelligente (S3). Dans ce cadre, l’identification de douze marchés à fort potentiel de croissance est le fruit d’une réflexion collective menée avec des entreprises alsaciennes. Placer les entreprises au cœur de la démarche est une originalité, mais c’est aussi ce qui lui confère sa force. Il convient maintenant de mobiliser les pouvoirs publics, aux côtés des acteurs économiques pour transformer ces marchés de croissance potentielle en marchés de croissance réelle. C’est l’enjeu des programmes d’accélération de croissance en cours d’élaboration.

Téléchargez la Stratégie de Spécialisation Intelligente en Alsace : Oser innover.


L’Alsace en chiffres

 

  • 5200 chercheurs (3 ème site français en matière d’attractivité de chercheurs)
  • 67 600 étudiants dont 20% étrangers
  • 2 universités
  • 3 organismes de recherche publique : CNRS, INRA, INSERM
  • 5 pôles de compétitivité et 9 grappes/initiatives-clusters
  • 6 Centres Régionaux d’Innovation et de Transfert de Technologie (CRITT)
  • 47 projets labellisés et retenus par l’Etat au titre des Investissements d’Avenir
  • 12 grandes écoles d’ingénieurs, 1 école d’architecture et une école de management
  • L’Université de Strasbourg aux 101-150ème  rangs dans le classement de Shanghai
  • Maintien de  la dépense R&D avec une meilleure représentation de la dépense privée
  • 5ème région française pour le dépôt de brevets européens 
  • Plus de 10 prix Nobel  dont 2 encore en activité : Jules Hoffmann (médecine - 2011),  Jean-Marie Lehn (chimie-1987)
  • L’Alsace est la 10ème région française pour la dépense intérieure de R&D (DIRD) par rapport au PIB et la 5ème  pour les dépôts de brevets européens
  • Siège d’organisations nationales et internationales comme Human Frontier Science Program (HFSP) et  la Fondation Alfred Kastler (Fnak)
     

(1) Smart Specialisation Strategy  : cette stratégie de spécialisation a pour objectif de renforcer la diversité régionale en utilisation de façon efficiente, efficace et optimisée les investissements publics pour renforcer les capacités d’innovation, tout en concentrant les ressources sur un nombre réduit de secteurs / filières / thématiques /domaines très compétitifs déjà existants ou en émergence.