Nappe phréatique rhénane et qualité des eaux souterraines

Peu visible mais facile d'accès, la nappe phréatique rhénane est une ressource importante pour l'alimentation en eau potable et pour le développement économique régional. Peu protégée par les sols et en relation permanente avec les cours d'eau, elle est très vulnérable. Son état se dégrade du fait d'une intense activité humaine. Un tiers de la surface de la nappe est rendu impropre à un usage "eau potable" sans traitement.

La nappe phréatique rhénane, un capital unique en Europe

La nappe phréatique de la vallée du Rhin supérieurAvec un volume de près de 80 milliards de mètres cube, de Bâle à Mayence, la nappe phréatique du Rhin supérieur assure 80% des besoins en eau potable et plus de 50% des besoins des industries grandes consommatrices d’eau de bonne qualité. Elle a permis le développement de l’irrigation en agriculture.

Les prélèvements d’eau de nappe sont importants, évalués à 550 millions de m3, dont :
- 68% par les industriels,
- 20% par les collectivités pour l’alimentation en eau potable,
- 12% par la profession agricole.

Accessible à faible profondeur et affleurant localement, la nappe phréatique a donné naissance à des milieux naturels particuliers (rieds, sources phréatiques, forêts alluviales), caractérisés par une faune et une flore remarquables d’une grande diversité.

Une nappe sous observation

La qualité globale de la nappe est également suivie tous les 6 ans environ lors des opérations d’Inventaires Qualité réalisés depuis 1991 par la Région Alsace, sur un réseau de plus de 700 de mesures, dans le cadre de projets transfrontaliers à l’échelle du Rhin supérieur. Le diagnostic complet établi périodiquement prend en compte désormais près de 100 paramètres dont les nitrates, les solvants chlorés, les chlorures et les produits phytosanitaires. L’Inventaire 2016 de la qualité de la nappe rhénane sera réalisé sous maîtrise d’ouvrage de l’APRONA dans le cadre d’un projet transfrontalier financé au titre du programme INTERREG V. Il intégrera la recherche d’un grand nombre de polluants émergents. 

Consulter l'inventaire 2009 de la qualité de la nappe phréatique de la plaine d'Alsace.

Téléchargez l’Inventaire 2009 de la qualité des eaux souterraines dans le Fossé rhénan supérieur / Exploitation transfrontalière des campagnes de mesures (Région Alsace 2012)

Préserver les sols, c’est préserver la nappe

Guide des sols d'AlsaceLes sols alsaciens ne constituent pas des couvertures imperméables pour les eaux souterraines. L’utilisation excessive d’engrais ou de produits phytosanitaires, la pratique d’assolements laissant le sol nu en hiver, le retournement des prairies expliquent en majeure partie les fortes concentrations en nitrates ainsi que la présence de pesticides dans les ressources en eau. La connaissance de la nature des sols et de leurs spécificités est essentielle pour permettre de concilier économie et protection de l’environnement.

Les différents Guides des sols d’Alsace édités par la Région Alsace répertorient, par petites régions naturelles, les principaux types de sols et les données utiles au technicien agricole, au professionnel de l'aménagement, à l’agriculteur, à l’écologue ou à l’enseignant. Ils constituent des outils de terrain pour identifier les atouts et les contraintes (hydromorphie et drainage, besoins en eau, fertilisation, lessivage des nitrates, ruissellement et érosion, pouvoir épurateur, etc.) et pour valoriser au mieux les sols selon leurs usages.

D’une façon plus générale, les données sur les sols d’Alsace sont répertoriées dans une base de données régionale gérée par l'Association pour la Relance Agronomique en Alsace (ARAA).

Les données sur les formations superficielles, couches de couverture déterminant en grande partie la nature des sols et leur qualité agricole, sont répertoriées dans la Banque Régionale de l'Aquifère Rhénan intégrée dans le « SIGES aquifère rhénan » dont le développement est placé sous la maîtrise d’ouvrage de la Région Alsace.

Consulter la carte des zones couvertes par les Guides des sols d'Alsace

Des outils de gestion transfrontaliers (LOGAR) pour un objectif commun

Union européenneLes travaux mis en œuvre à l'échelle transfrontalière depuis 1993 constituent une base de coopération pour une politique commune de préservation de la nappe phréatique du Rhin supérieur, ressource en eau d'importance majeure pour l’alimentation en eau potable et le développement du territoire. Ils sont élaborés dans le cadre des programmes de financement communautaire LIFE ou INTERREG, en partenariat avec les Länder du Bade-Wurtemberg, de Rhénanie-Palatinat, de Hesse, et des Cantons de Bâle-Ville et Bâle Campagne. Fruit d'un important travail multi-partenarial, les outils ainsi élaborés sont mis à la disposition des acteurs dans le domaine de l'eau pour répondre à un objectif commun :

Permettre l’usage « eau potable » sans traitement complexe préalable pour les générations présentes et futures et garantir ainsi la distribution d’eau potable à moindre coût.

La mise en place en 2012, sous l’égide de la Région Alsace et de la Landesanstalt für Umwelt, Messungen und Naturschutz Baden-Württemberg (LUBW) d’un réseau d’experts transfrontalier pour une Liaison Opérationnelle pour la Gestion de l’Aquifère Rhénan / LOGAR, au terme de travaux menés dans le cadre du programme communautaire INTERREG IV, permet de rassembler les compétences techniques nécessaires au développement et à l’application d’outils spécifiques aux travaux de simulation prospective sur l’évolution de la qualité de la nappe rhénane au regard des problématiques actuelles majeures des nitrates et des produits phytosanitaires.

Qualité des eaux souterraines du Sundgau

La qualité globale des eaux souterraines du Sundgau, qui constituent localement une ressource essentielle pour l’alimentation en eau potable, est également suivie tous les 6 ans environ lors des opérations d’Inventaires Qualité réalisés depuis 1998 par la Région Alsace, sur un réseau de plus de 150 points de mesures. Le diagnostic complet établi périodiquement dans un secteur hydrogéologique très complexe prend en compte près de 100 paramètres. Les problématiques liées à la présence de nitrates ou de pesticides restent fortes, notamment dans la partie Est du Sundgau. L’Inventaire 2016 de la qualité des nappes du Sundgau sera réalisé sous maîtrise d’ouvrage de l’APRONA dans le cadre d’un projet transfrontalier financé au titre du programme INTERREG V. Il intégrera la recherche d’un certain nombre de polluants émergents. 

Téléchargez l'inventaire 2010 de la qualité des eaux des aquiféres du Sundgau
ou feuilletez ce document en ligne